avril 24 2017

Pamela’s Prayer: critique du film

Vidéocassette de Pamela's PrayerAprès avoir vu une chaîne athée, j’ai entendu parler du film chrétien « Second Glance » (« Deuxième Regard »), qui mettait en vedette une bande-annonce promotionnelle pour le film chrétien « Pamela’s Prayer » (« La Prière de Pamela ») en 1998. J’ai visionné le film avec un esprit ouvert car il semblait avoir une doctrine semblable à ce que BarlowGirl enseignait… ou bien, au moins avant que le compromis habituel des trois sœurs fut démasqué lors des années récentes. Avec tout ça, voici ma critique rapide de ce que ce film nous présente.

Le pour:
• Le film se concentre sur les valeurs familiales traditionnelles.
• Il démontre positivement le rôle du père lors des années bébé de Pamela et toujours lors de ses années comme jeune adulte.
• À la fin de chaque journée, et ce jusqu’au jour qu’elle épouse Frederic, Pamela prie avec son père.
• Une fois mariée, Pamela est sous l’autorité de Frederic, un fait que le père de Pamela respecte.
• Pamela réconforte Jessica, qui a perdu sa virginité à Jerry le « Chrétien », avec le chapitre Jean 8 partagé par le père de Pamela.

Le contre:
• La fête païenne de Noël est célébrée.
• L’industrie des bijoux est promue: Jessica porte une bague suite à perde sa virginité (ce n’est donc pas une bague de pureté?), Pamela obtient un collier avec une croix (est-ce païen) et des bagues de mariage (certainement païennes) sont échangées aux mariage.
• Plusieurs autre traditions de mariage païennes, ou au moins non-Chrétiennes, sont démontrées. Par exemple, la robe blanche vient de la Reine Victoria en 1840, selon CBC Marketplace. Ce n’est pas un article de « pureté », comme je le croyais auparavant. C’est une autre attrape pour faire de l’argent, et Pamela s’est faite avoir. De plus, elle se change pour porter un pyjama rose avant sa première nuit de mariage. Aussi, le prêtre épouse le couple et le fait signer un certificat de l’état (le gouvernement), des actions aucunement commandées par la bible. J’ai une courte vidéo en anglais qui démasque ceci.
• Les techniques et les habits utilisés lors du filmage démontrent un pauvre budget. Un exemple: dès 29m50s, on voit la nuit. Pamela et son père sont à la maison pendant que Jessica sort en rendez-vous galant avec Jerry. À peine une minute plus tard (30m30s), c’est le jour et on voit Jessica visiter la maison de Pamela afin de partager sa douleur et ses larmes avec elle. La transition fut très brusque, considérant que c’est l’un des moments du film qui brise le cœur le plus. Quand aux habits, ils paraissent démodés. Le film se passe tard dans les années 80 et tôt dans les années 90, mais tous les vêtements paraissent conservateurs, même chez les méchants enfants. Le tout est démodé par rapport à aujourd’hui, où l’on retrouve une avalanche de mode rapide et de vêtements de sport au campus.
• Le film est trop court et dure moins que 54½ minutes, ce qui permet très peu de croissance chez les personnages ou l’histoire. Le seul grand passe-temps que Pamela et Jessica semblent avoir, c’est le volleyball. Le temps de dévotion est surtout présenté entre Pamela et son père, et non avec d’autres croyants. Pamela et son mari travaillent tous les deux au club de films chrétiens de son père. Il y a peu de faits connus au sujet de Jerry, à part son désir de veiller tard avec les filles et de forniquer avec elles. Le culture séculaire mondaine a un budget et une sélection de talent bien plus grande, que ce soit des vidéos musicales courtes ou des longs métrages comme le Titanic, afin de prêcher son message de perversion sexuelle. Entre temps, Pamela’s Prayer semble comme si son seul but est de promouvoir la pureté, au point qu’il peut sembler davantage comme un message d’intérêt public et moins comme un film. Aussi, tel que remarqué par d’autres critiques du film, qu’en est-il de la pureté chez les hommes? Un film distinct et amélioré qui démontre cette vertu serait bien le bienvenu.

Pamela's Prayer DVDUn autre point à remarquer: les illustrations diffèrent entre la sortie de la vidéocassette en 1998 (également utilisé pour la première sortie du disque vidéo) et la deuxième sortie du disque vidéo. La première sortie démontre une jaquette qui démontre honnêtement l’époque du film. La deuxième sortie, par contre, semble démontrer un film plus moderne. Ça donne la mauvaise idée qu’il y a du neuf ajouté au film, ce qui n’est pas du tout le cas. Voici la nouvelle jaquette afin de comparer.

Somme tout, je ne peux recommander un prix au-delà de 7$ pour Pamela’s Prayer. Bien sûr, c’est une meilleure cause qu’un abonnement mensuel pour un service vidéo ou un film Hollywood pourri, mais ce film a un pauvre budget et ne vaut pas un prix plus élevé. Espérons que le message de pureté peut se faire réintroduire dans un film plus moderne pour les cinémas et sur Blu-Ray: un film qui démontrent les perspectives mâles et femelles en même temps, un film avec une histoire mieux développée et un film qui met en vedette davantage d’Écritures comme le fait « Les Pouvoirs de la Prière » (« War Room »).

★★☆☆☆




Ecrit avril 24, 2017 par LABcrab dans la catégorie "Uncategorized